Retour BibliothèqueRetour à la bibliothèque
Titre :
Placida
Leader de l'œuvre :
Odsynals
Type de l'œuvre :
Œuvre individuelle
Résumé de l'œuvre :
Bien avant l’édification des premiers temples sur Placida ; bien avant que les premières tentes ne soient montées, et même bien avant que Soriys ne pose le pied sur cette terre, les dieux de cette île sans nom menaient déjà paisiblement leur vie, ou presque. Placida, grande île située en plein cœur de Laethion, n’a été déserte qu’aux yeux des mortels. Et elle n’était pas la seule d’ailleurs. Trois îles représentent le territoire de Gliddry, dieu de la justice. Les dieux avaient déjà accueilli des humains sur l’une d’entre elles, mais la cohabitation fut plus difficile que prévu. Ces hommes-là ne se souciaient guère des divinités déjà présentes. Cette terre, ils l’avaient trouvée, elle était à eux selon leurs lois. Les dieux les laissèrent à leur folie, néanmoins beaucoup d’entre eux se retrouvèrent au bagne. Aussi les dieux avaient leurs propres affaires à régler. Néanmoins leur sorcière a cru bon de provoquer ceux qui se sentaient supérieurs à elle. Elle pensait qu’ils n’étaient que des sorciers de pacotille. Toutefois, son erreur ne fut aucunement pardonnée et elle fut une des premières à être châtiée. Les divinités seront désormais plus vigilantes à l’avenir. Soit les nomades se plient à leur règle, soit ils devront partir sans contester.

Placida

Bien avant l’édification des premiers temples sur Placida ; bien avant que les premières tentes ne soient montées, et même bien avant que Soriys ne pose le pied sur cette terre, les dieux de cette île sans nom menaient déjà paisiblement leur vie, ou presque. Placida, grande île située en plein cœur de Laethion, n’a été déserte qu’aux yeux des mortels. Et elle n’était pas la seule d’ailleurs. Trois îles représentent le territoire de Gliddry, dieu de la justice. Les dieux avaient déjà accueilli des humains sur l’une d’entre elles, mais la cohabitation fut plus difficile que prévu. Ces hommes-là ne se souciaient guère des divinités déjà présentes. Cette terre, ils l’avaient trouvée, elle était à eux selon leurs lois. Les dieux les laissèrent à leur folie, néanmoins beaucoup d’entre eux se retrouvèrent au bagne. Aussi les dieux avaient leurs propres affaires à régler. Néanmoins leur sorcière a cru bon de provoquer ceux qui se sentaient supérieurs à elle. Elle pensait qu’ils n’étaient que des sorciers de pacotille. Toutefois, son erreur ne fut aucunement pardonnée et elle fut une des premières à être châtiée. Les divinités seront désormais plus vigilantes à l’avenir. Soit les nomades se plient à leur règle, soit ils devront partir sans contester.