Retour BibliothèqueRetour à la bibliothèque
Titre :
Les ames oubliées de notre temps
Leader de l'œuvre :
Mimo
Type de l'œuvre :
Œuvre individuelle
Résumé de l'œuvre :
Liwa na bomòi, nkolo se Nzambe” La vie ou la mort, Dieu seul en est le maître”, Dieu est partout dans la vie des congolais, elle regit sous une grande peur sa vie (affirme la prééminence divine sur tous les phénomènes naturels et humains) Parfois j aimerai etee un oiseau m’approchant du ciel bleu pour oublier les problemes terrestres. Rire et etre bercer par la musique du vent. Les ailes bien ouvert , leger et sans autre pensées que vivre intesement l’instant, le peu de temps qui me reste sur cette belle terre. Il ya des moments particuliers de la journée ou le ciel est d’un bleu reposant, ce bleu que je reve et que j aime bien comme couleur. Un soleil rouge pour completer ce cadre, balaye tous dous en nuancans leggerement à l’horizon. SI chaque jour etait comme tel, c’est serait le paradis sur terre.Mais est ce que l’homme se rendrait compte pour vraiment l’apprecier? Je ne crois pas, TOus figé dans nos telephones, absorbé par les nouvelles et les images, delocalise notre esprit comme on delocaliserai une entreprise dont le corp fonctionele se trouve à l’autre bout du monde. Notre realité devient complexe, le digitale trime notre esprit dans un espace qui n’existais pas et que les effets seront nefastes, Certaines etudes ont prouvé que la technologie a multiplier les relations entre persones. Cela reste sur le virtuelle, dans la vrai vie, peu d entre eux se cotois. Donc;;;;;;; 1992, des coups de feux retentit de tout les coins de la ville, elle est plusbruyanye que d’habitude, l’air est ni chaude ni froide, le ciel est couvert comme un drap posé au dessus de nos tetes afin que le ciel ne voit pas nos pechés, Je me rappele co,,e si c’etait hier, cette ville va me faire vivre des intenses moment et c’est de la que ma perception des choses vont devenir encore plus forte qu’avant, je grandis, Ma mere est une journaliste d’etat chargé d’enquete et de censure au sein de l’armée, comme tel, elle porte avec elle un petit pistolet semi automatique bien qu’elle soit lourd dans mes petites mains d’enfant, elle resemble à un jouet, Je l’ai pris sans etre surpris en train de l’emprunter pour une avventure:. Mon grand cousin Adamo est un jeune de caractere, court de taille, colerique, soulard mais d’un langage universitaire sans comparaison. Il aime les sensations fortes et les femmes, alors je lui montre cet arme en sachant exactement ce qu’il va faire comme un petit diable rusé qui complote en se faisant passant pour un idiot. Il le pris d’aussitot, me caraissa la tete pour une premiere et suprenant, me porta avec lui; Ma complicité ira jusqu’au boutt,

Les ames oubliées de notre temps

Liwa na bomòi, nkolo se Nzambe” La vie ou la mort, Dieu seul en est le maître”, Dieu est partout dans la vie des congolais, elle regit sous une grande peur sa vie (affirme la prééminence divine sur tous les phénomènes naturels et humains) Parfois j aimerai etee un oiseau m’approchant du ciel bleu pour oublier les problemes terrestres. Rire et etre bercer par la musique du vent. Les ailes bien ouvert , leger et sans autre pensées que vivre intesement l’instant, le peu de temps qui me reste sur cette belle terre. Il ya des moments particuliers de la journée ou le ciel est d’un bleu reposant, ce bleu que je reve et que j aime bien comme couleur. Un soleil rouge pour completer ce cadre, balaye tous dous en nuancans leggerement à l’horizon. SI chaque jour etait comme tel, c’est serait le paradis sur terre.Mais est ce que l’homme se rendrait compte pour vraiment l’apprecier? Je ne crois pas, TOus figé dans nos telephones, absorbé par les nouvelles et les images, delocalise notre esprit comme on delocaliserai une entreprise dont le corp fonctionele se trouve à l’autre bout du monde. Notre realité devient complexe, le digitale trime notre esprit dans un espace qui n’existais pas et que les effets seront nefastes, Certaines etudes ont prouvé que la technologie a multiplier les relations entre persones. Cela reste sur le virtuelle, dans la vrai vie, peu d entre eux se cotois. Donc;;;;;;; 1992, des coups de feux retentit de tout les coins de la ville, elle est plusbruyanye que d’habitude, l’air est ni chaude ni froide, le ciel est couvert comme un drap posé au dessus de nos tetes afin que le ciel ne voit pas nos pechés, Je me rappele co,,e si c’etait hier, cette ville va me faire vivre des intenses moment et c’est de la que ma perception des choses vont devenir encore plus forte qu’avant, je grandis, Ma mere est une journaliste d’etat chargé d’enquete et de censure au sein de l’armée, comme tel, elle porte avec elle un petit pistolet semi automatique bien qu’elle soit lourd dans mes petites mains d’enfant, elle resemble à un jouet, Je l’ai pris sans etre surpris en train de l’emprunter pour une avventure:. Mon grand cousin Adamo est un jeune de caractere, court de taille, colerique, soulard mais d’un langage universitaire sans comparaison. Il aime les sensations fortes et les femmes, alors je lui montre cet arme en sachant exactement ce qu’il va faire comme un petit diable rusé qui complote en se faisant passant pour un idiot. Il le pris d’aussitot, me caraissa la tete pour une premiere et suprenant, me porta avec lui; Ma complicité ira jusqu’au boutt,