Quoi de nouveau sur Co-libr-e ?

Vous, nous, une seule histoire... (chap.12)

Voici un nouveau chapitre de notre petite histoire sur : http://www.ewards.fr/fr/projet/co-libr-e.

Fin des votes le 7 Novembre. Et bientôt de notre histoire…

N’hésite pas à faire une proposition de suite ou un défi (comme placer un mot dans le texte, mettre un personnage dans une situation…). L’auteur tentera de répondre à la proposition. (Avant 14h si possible afin de lui laisser le temps)

 

Les mûrs tremblaient dans un vacarme effroyable. Il rassembla toutes ses forces pour s’approcher de l’entrée. Dans le couloir, un rideau de poussière s’était élevé mais personne aux alentours.

 

Matt se leva péniblement et posa ses mains de part et d’autre de la porte en métal. Il prit une longue inspiration et l’attaqua brutalement du plat du pied. L’onde vibra jusqu’à ses épaules mais la planche n’émit qu’un faible frémissement. Il essaya une nouvelle fois sans beaucoup plus de succès. Il jeta l’éponge après plusieurs essais infructueux. Il avait hésité à lancer des appels de secours mais s’était vite ravisé de peur que l’attaque en cours ait été menée par d’autres forces hostiles.

Au-dessus, le sifflement des balles s’essoufflait. Matt imagina d’abord le départ des assaillants mais préféra espérer une progression silencieuse de soldats amis vers les étages supérieurs. Les yeux rivés vers l’escalier, il attendait une lumière, un mouvement.

- Allez les gars ! Le quatrième étage est clair. Plus qu’un et vous aurez sécurisé la zone !

Matt imaginait les événements plus haut et se mit à parler tel qu’il l’aurait fait s’il avait ses hommes à portée de voix. Mais bientôt, il ne percevait plus un bruit, et toujours aucun mouvement à l’entrée du souterrain.

- Mais merde, bougez-vous ! Je suis là… Direction : le sous-sol !

 

Après deux minutes de silence, il laissa ses jambes se dérober pour terminer sa course assis, exténué. Il renonçait à la bataille et la vie le quittait maintenant.

- Mon Amour, j’aurais aimé te dire tant de choses. Je m’excuse pour tout. J’espère que tu me pardonneras… Pour ton père, pour t’avoir abandonnée, pour n’avoir pas eu le courage. J’aurais aimé venir te retrouver pour tout t’expliquer.

 

De crainte de partir, seul avec ses secrets, il énonçait ses dernières pensées à qui voulait bien les écouter.

Ses mots furent soudainement coupés par un son métallique suivi d’un choc. Il venait de s’étaler de tout son corps dans le couloir.

- On l’a Lieutenant, je crois que c’est lui.

Deux hommes accoururent au-dessus de son corps. Matt était enfin passé de l’autre côté de cette fichue porte et goûtait à cet instant de liberté. Peu importait qui étaient ces hommes et combien de temps il pouvait se sentir libre. Il savourait.

- C’est lui ! confirma l’un des hommes. C’est bien lui Commandant.

T’as une sale tête, mon frère, mais çà fait du bien de te voir.

 

Marco lui serrait le poing et avait glissé ces mots à son oreille. Il aurait aimé lui répondre mais n’en avait pas eu le temps. Il plongea dans une inconscience profonde.

 

A demain pour la suite,

Sébastien

 

Vous, nous, une seule histoire...

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire