Quoi de nouveau sur Co-libr-e ?

Vous, nous, une seule histoire… (chap.9)

Voici un nouveau chapitre de notre petite histoire sur : http://www.ewards.fr/fr/projet/co-libr-e.

Plus que quelques jours. Fin des votes le 7 Novembre.

N’hésite pas à faire une proposition de suite ou un défi (comme placer un mot dans le texte, mettre un personnage dans une situation…). L’auteur tentera de répondre à la proposition. (Avant 14h si possible afin de lui laisser le temps)

 

Reposé d’une nuit silencieuse à la modeste pension Al Nazih, Matt avait rapidement initié une tournée de ses indics locaux. Tous les discours avaient convergé.
L’homme qu’il recherchait n’avait pas été vu dans le coin depuis plusieurs mois. Certains avaient émis l’hypothèse de son décès dans une explosion d’immeuble, d’autres, d’une fuite suite à l’échec d’un attentat.

A ce stade, il n’avait aucune certitude sur l’identité de l’homme qu’il poursuivait. Mais les pistes ne s’étaient heureusement pas arrêtées là. Pendant plusieurs jours, il avait puisé de nouvelles informations à diverses sources. Il avait été formé à ce type d’espionnage opérationnel, communément appelé méthode du colibri, dont l’objectif était de multiplier les origines dans le but d’en dégager les véritables renseignements des éléments inutiles voire faux.

 

Il devait maintenant rencontrer un homme nommé le décideur et recherché par les armées libanaises et syriennes. Il n’allait pas être facile à approcher, retranché dans le camp de réfugiés de Chatila, selon les dires de ses sources. Ce camp, comme tant d’autres était une zone fantôme. Tout le monde fermait les yeux sur ce qu’il se passait entre ces murs. Evidemment, puisque personne n’osait y entrer. C’était un état dans l’état, sans justice, sans administration.

 

Matt connaissait bien ces lieux pour y être entré plus d’une fois, de nuit, dissimulé sous de larges vêtements. Un espion pris sur ces terres avait peu de chances de revoir la lumière du jour. Alors, lorsqu’il avait pénétré les lieux cette fois-ci, sans soutien armé, il avait pris soin de parfaire sa tenue et son apparence.

 

Il avait ainsi réussi à se frayer un chemin, non sans regards suspicieux, jusqu’au bâtiment qu’hébergeait ce fameux décideur. Guidé par deux gardes dans un couloir tristement défraîchi, il avait jeté un dernier coup d’œil au-dehors, convaincu que ses chances de ressortir vivant étaient minces.

Au dernier étage, l’un des hommes de main, avait ouvert une porte blindée avant de projeter Matt au sol, à quelques mètres du bureau de son chef.

- Je ne sais pas qui tu es et cela ne m’intéresse pas. Par contre, ce qui retient ma curiosité, c’est qui t’envoie fourrer ton nez ici et pourquoi ?

- Monsieur, je tiens à vous assurer que je suis seul. Je suis venu de moi-même pour trouver un homme. Un homme que vous avez recherché également. Hasan.

Son hôte avait changé d’attitude à l’évocation de ce nom. Il s’était approché de Matt, l’avait attrapé violemment par le col avant de le questionner. Malheureusement, il avait appris bien trop tard qu’une information importante ne lui avait pas été transmise.

- Que sais-tu de mon cousin ? Pourquoi le cherches-tu ?

Matt avait préféré se réfugier dans le mutisme de peur d’envenimer la situation. Les heures qui allaient suivre allaient être difficiles.

 

A demain pour la suite,

Sébastien

 

Vous, nous, une seule histoire...

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire