Quoi de nouveau sur Co-libr-e ?

Vous, nous, une seule histoire… (chap.7)

Voici un nouveau chapitre de notre petite histoire sur : http://www.ewards.fr/fr/projet/co-libr-e.

Plus que quelques jours. Fin des votes le 7 Novembre.

 

Nourri à l’alcool et entouré de femmes d’un soir depuis sa mission libanaise, l’ancien soldat avait survécu tant bien que mal. De retour à la vie civile, il avait parcouru la vie sans but, au gré du vent et des comptoirs de bar. Marco était demeuré le seul à maintenir un contact rapproché sans toutefois pouvoir aider Matt à se sortir de son suicide mental.

 

Mais ce jour-là, en pleine rue, le passé avait ressurgi de la pire des manières qu’il soit. La veille, il avait terminé la soirée dans son véhicule, ivre mort. Alors, au matin, lorsqu’il avait aperçu un homme a priori originaire du Proche-Orient, il avait misé sur une hallucination d’alcoolique. Afin de s’en assurer, il s’était frotté les yeux avec les poings encore transpirant de rhum, de longues minutes, à s’en piquer les mirettes, avant de les écarquiller sur la lointaine silhouette.

Il n’avait pas rêvé. Cet étranger était mort devant lui vingt-quatre mois plus tôt en plein Beyrouth mais se trouvait maintenant à quelques mètres.

Comme revenu de parmi les morts, il l’avait toisé du regard le sourire en coin. Il avait bien tenté de le poursuivre à travers les rues parisiennes, en vain.

 

Depuis plusieurs mois déjà, certaines images étaient revenues par bribes et posaient des questions sur ce qu’il s’était réellement passé sur cette place, en plein Beyrouth. Il avait d’ailleurs doublé sa consommation d’alcool depuis lors, tant ses nuits étaient devenues troubles.

Alors, revoir Hasan l’avait décidé à chasser ce démon, son démon, sous toutes les latitudes, par tous les temps.

 

A demain pour la suite,

Sébastien

 

Vous, nous, une seule histoire...

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire