Quelques mots de littérature

Réussir une œuvre, cela ne s’improvise pas… (1)

Pour séduire un éditeur, il faut plusieurs ingrédients.

L’un des plus importants est de l’attirer dans votre monde dès la première page de votre roman.

Bien entendu, lorsque nous parlons de première page, ce sont les cinq à dix premières pages.

 

Un conseil, testez avec des proches à l’esprit critique.

 

Au terme de ces cinq ou dix pages, le lecteur doit avoir envie d’aller plus loin, d’en savoir plus, être sur sa faim.

Pas la peine de répéter qu’un éditeur reçoit des centaines de manuscrits par mois.

Il faut donc soigner les premières pages. Si un éditeur n’est pas séduit aux premières lignes, les lecteurs ne le seront pas davantage.

 

Soigner sa première page signifie :

-          Créer une ambiance

-          Insérer un personnage attachant

-          Débuter l’intrigue

 

Dans l’écriture, il n’y a pas de véritable règle. Toutefois, certaines préconisations s’appliquent dans 99% des cas.

 

 

A votre première page…

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire