Quoi de nouveau sur Co-libr-e ?

Cap sur le Salon du livre 2014 à Paris

Un exceptionnel moment au Salon du Livre 2014.

 

Comme chaque année, un certain petit regret de voir plus de ¾ des stands dédiés aux éditeurs.

Nous aurions aimé voir davantage d’ateliers pratiques pour promouvoir l’écriture et de start-up innovantes. Peu importe ! La présence de tous ces éditeurs reste une aubaine pour les écrivains amateurs à la recherche de publication. Et un bon moyen pour les maisons d’éditions de vendre.

 

Mais le point final de ce samedi au Salon fut grandiose.

Merci à la Fondation Bouygues Telecom et à l’association Nouveaux Talents !

 

L’association Nouveaux Talents organise le Labo de l’écriture sur la « scène des auteurs » de la Fondation. Cette année, le jury a sélectionné quelques premières pages de romans amateurs en cours. Et devant nous, sous l’égide de l’écrivain Bruno Tessarech, le comité de relecture a apporté sa vision critique et prodigué ses conseils aux courageux visiteurs.

Un exercice singulièrement enrichissant pour les veinards qui y ont participé. D’excellents conseils personnalisés, des critiques constructives, des visions diverses… Merci à Bruno Tessarech, Claire Silve (éditrice chez Editions JC Lattès) et Claire Debru (éditrice chez Editions Le Nil) !

 

Il est malheureux que la majorité des visiteurs soient déjà partis, assommés par la fatigue.

 

Quant au reste du Salon, durant tout le week-end, tous les éditeurs se retrouvent au Salon du Livre de Porte de Versailles. Chacun expose ses dernières œuvres, ses derniers best-sellers et expose ses auteurs favoris pour des séances d’autographes que les visiteurs apprécient particulièrement. Pour ne citer qu’eux, on a pu croiser ce samedi Guy Bedos ou Lionel Jospin par exemple.

 

On retrouve aussi des imprimeurs, des médias culturels, de jeunes start-ups qui proposent de nouveaux services littéraires… mais il faut bien chercher.

Une belle représentation de la littérature argentine, avec un espace dédié… un espace dédié à la littérature africaine et notamment congolaise… et quelques stands moyen-orientaux, un peu à l’image de la topographie de ses pays, tristement déserts.

 

Promis, l’année prochaine, Co-libr-e aura son stand !

 

Quelques photos au lien : https://www.facebook.com/CoEcritureEnLigne

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire