Quelques mots de littérature

Une étude révèle que nous détectons les erreurs de grammaire sans en être conscients

Des neurologues de l’université de l’Oregon, US ont démontré que le cerveau est capable de détecter les erreurs de grammaire sans que nous en soyons conscients.

Encore faut-il un jour avoir connu les règles grammaticales de la langue…

 

L’objet de l’étude a consisté à exposer des volontaires à des phrases dont certaines contenaient des erreurs de grammaires.

Pour déterminer les réactions du cerveau, les scientifiques ont analysé le comportement du cerveau lorsque l’erreur grammaticale était détectée et lorsqu’elle ne l’était pas.

Pour cela, pendant les tests, un signal sonore venait perturber la concentration des volontaires immédiatement avant ou après l’erreur.

 

Cette partie de l’étude se base donc sur la détection d’erreurs grammaticales en situation de déconcentration.

 

Le résultat est frappant. Lorsque le signal sonore est émis avant une faute de grammaire, seules 51% d’entre elles sont détectées. Par contre, lorsqu’il intervient après l’erreur, le taux de détection grimpe à 89%.

 

Grâce à l’enregistrement de l’activité cérébrale par électroencéphalographie des volontaires, les neurologues ont constaté que dans les cas de non-détection des erreurs grammaticales, les signaux électriques émis par le cerveau prouvaient que l’erreur avait identifiée par le cerveau.

 

Retrouvez plus de détails sur : http://www.jneurosci.org/content/33/19/8528.full

En anglais bien entendu J

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire