Quelques mots de littérature

Lire un roman provoque des changements persistants dans notre cerveau

Nous savions déjà que lire une belle histoire provoquait un sentiment de bien-être chez le lecteur. Des chercheurs de l’université Emory basée à Atlanta, US sont allés plus loin afin d’identifier les changements provoqués dans le cerveau après la lecture d’un roman.

Ils ont détecté la persistance de l’effet de la lecture dans le cerveau à l’état de repos. Par un procédé d’imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle (fMRI), les chercheurs ont identifié le réseau neuronal sollicité après la lecture.

 

Des études avaient déjà permis d’observer les impacts sur le cerveau pendant la lecture. Cette nouvelle étude permet d’observer les impacts sur le cerveau après la lecture. Vingt-et-un étudiants de l’université ont participé à l’étude pendant dix-neuf jours. Le livre a été méticuleusement choisi pour son aspect narratif.

Pendant les cinq premiers jours, les chercheurs ont réalisé une fIRM du cerveau à l’état de repos. Il a ensuite été demandé aux lecteurs de parcourir neuf chapitres du roman. Ensuite, de nouvelles fIRM ont été réalisées en état de non-lecture pendant cinq jours.

 

Le fruit de l’étude a montré que les neurones étaient toujours activés dans la partie du cortex temporal gauche pendant quelques jours après la lecture. Les chercheurs appellent cela « l’activité fantôme ». 

Une haute activité a aussi été détectée dans le sillon central du cerveau, la région motrice sensorielle primaire du cerveau. Ces résultats tendent à montrer que le lecteur s’identifie au personnage et ressent les besoins physiques de courir par exemple, comme le héros du roman.

 

On connaissait les impacts de la lecture sur nos comportements. Les résultats de cette étude montrent biologiquement que notre cerveau réagit à ce qu’il lit et qu’il en garde une trace pendant quelques jours.

 

Retrouvez l’article original, en anglais, sur :

 

http://esciencecommons.blogspot.fr/2013/12/a-novel-look-at-how-stories-may-change.html

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire