Quoi de nouveau sur Co-libr-e ?

Le prix littéraire pour l’édition autrement : le prix de l’autre édition

Co-libr-e - Prix de lautre édition (2)

Co-libr-e - Prix de lautre édition (1)

Hier mardi 14/06/2016 se tenait la remise du prix de l’autre édition (www.prixdelautreedition.com) organisé par Publishroom, Edilivre, Publibook, BOD et la société des écrivains.

Le concept de rassembler des éditeurs concurrents autour d’un concours est original. Chacun de ces éditeurs, de par ses services d’auto-édition, de l’édition à compte d’auteurs et édition alternative, a sélectionné dans son catalogue un manuscrit pour concourir et tenter de gagner le prix.

Malgré la pluie, malgré les mouvements sociaux, par chance, beaucoup d’entre nous restent extrêmement actifs et créatifs. Le bar à bulles, situé à deux pas du Moulin Rouge dans le 18ème arrondissement de Paris, a accueilli les invités sur une terrasse bien agréable lorsque les nuages se sont faits plus cléments.

 

Autour d’un cocktail, professionnels et auteurs se sont rencontrés pour échanger sur les œuvres lauréates et sur l’évolution de l’édition avant de laisser place à David Stut, directeur général chez Edilivre et Sabrina Grimaldi, présidente chez Publishroom, qui ont présenté le prix, le jury et les lauréats :

- Nicolae Dabija, avec Devoir à rendre, chez Société des écrivains

- Jean-Marc Geidel, avec C’est vous qui voyez, chez Publibook

- Jean-Thierry Tanakas, avec Louis et les esprits de Banie, chez Publishroom

- Dawoud Saadoun, avec Un jour particulier, chez Edilivre

- Virginie Bégaudeau, avec Laudanum, chez BoD

 

Le gagnant, Dawoud Saadoun, vivant dans le sud de la France, n’a pu être présent en raison des mouvements sociaux mais a laissé un message vidéo de remerciements très touchant aux invités.

 

Félicitations à Dawoud Saadoun et aux autres.

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire