Quoi de nouveau sur Co-libr-e ?

Des élèves à l’auteur !

Jury Co-libr-e Helene Boucher 2016

Des élèves à la hauteur.

Voilà comment nous pourrions résumer le rassemblement du jury du 02 Février au collège Hélène Boucher de Chartres.

Mathieu Lorin et Françoise Farret, professeurs de lettres, Christine Le Gall, correspondante au journal L’écho républicain, Isabelle Le gallic, responsable du pôle jeunesse à la médiathèque de Chartres, Dominique Letellier, principale adjointe du collège, Danièle Crance, directrice du théâtre Portail-Sud, Ayin’n Jinn et Charles Dellestable écrivains ainsi que Bruno Tessarech, grand écrivain ont effectué une véritable analyse des 7 nouvelles finalistes sur 52 rédigées par des équipes de 3 ou 4 élèves de 4ème.

Tous ont été littéralement bluffés par la qualité de la syntaxe, le niveau de langage et l’imagination des élèves. Certains ont bien su utiliser les œuvres littéraires étudiées en classe pour se les approprier, ce qui est un élément positif pour les enseignants. Ils savent s’inspirer pour personnaliser ensuite une histoire et tenter de se rapprocher des textes des grands auteurs tels que Théophile Gautier.

« On sait que les jeunes ont une tonne d’imagination, mais ce qui est toujours compliqué pour eux, c’est de rédiger leurs idées avec cohérence. En cela, l’outil utilisé a certainement dû aider puisque chacune des nouvelles était étonnamment bien construite. », mentionna Bruno Tessarech.

« Les élèves ont essayé, notamment dans une des nouvelles, d’imaginer le monde des adultes avec une naïveté touchante », ajoutera Danièle Crance.

Tous s’accordent sur le fait que la qualité est incroyable pour des 4èmes. Bien sûr, ce sont les 7 meilleures nouvelles des classes, mais nous avons pu leur indiquer, puisque nous avons animé chacun des 52 groupes, que cette qualité se ressentait dans la majorité des nouvelles rédigées.

 

Au final, presqu’à l’unanimité, l’équipe gagnante a été sélectionnée. Son titre, « Mon oncle », l’histoire d’un jeune garçon envoyé chez son oncle pour découvrir le métier de menuisier. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il se leva un soir et pénétra dans l’atelier. En second, comme un brin de fraîcheur, de folie, la nouvelle intitulée « Cellule 332 » a séduit le jury. Un jeune homme, enfermé dans la cellule d’un asile pour avoir divagué totalement selon les médecins. Mais était-ce vraiment de la folie ? Pour compléter le podium, nous retrouvons la nouvelle « La place aux sentiers » où la découverte d’un livre embarque un garçon sur 4 sentiers fantastiques, un petit clin d’œil à la littérature capable d’ouvrir sur des mondes stupéfiants mais tout aussi dangereux.

 

Elèves, enseignants et administration sont prêts à renouveler et étendre le concours. Nous ferons tout pour. La principale souhaiterait ouvrir le concours à d’autres établissements. C’est ce que nous allons construire à partir de maintenant.

 

 

Car nos jeunes construiront demain et souriront dans nos rues. En cette période difficile, nous décidons de miser sur eux.

Co-libr-e

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Commentaires

seb

Formidable expérience !

Ajouter un commentaire

Merci de vous connecter si vous désirez poster un commentaire